Site de bastogne

Outils personnels

Navigation

Navigation

Restauration du Mardasson

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Restauration du Mardasson
Menu de navigation
Actions sur le document

La première phase de la restauration du mémorial du Mardasson grâce aux donateurs privés américains est achevée

La première phase de la restauration du mémorial du Mardasson est terminée, juste à temps pour les importantes cérémonies qui se dérouleront à Bastogne à l'occasion du 75e Anniversaire de la bataille des Ardennes.
 
L’ambassade des États-Unis avait annoncé le 1er octobre dernier le lancement du projet de restauration du mémorial, qui comprenait un nettoyage en profondeur du monument et de la crypte ainsi que la remise en état des pavés. L’ambassade collabore étroitement avec la American Battle Monuments Commission pour gérer le projet. La collecte de fonds pour une deuxième phase et une restauration plus approfondie est déjà en cours. Le Fonds commémoratif Bastogne a déjà recueilli plus de 900 000 dollars de donateurs privés.
 
Le mémorial du Mardasson à Bastogne a été construit pour honorer les sacrifices des soldats américains tués et blessés lors de l’offensive surprise de l’armée allemande dans les Ardennes de décembre 1944 à janvier 1945. Il s’agit du seul mémorial commémorant toutes les forces américaines ayant combattu lors de la bataille des Ardennes. Comme pour le projet initial de 1950, lorsque des citoyens belges avaient collecté des fonds pour sa construction, des citoyens américains de tous les États-Unis ont fait des dons pour la restauration d’aujourd’hui.
 
«Je suis ravi de voir l'achèvement de la première phase de la restauration de ce mémorial emblématique. C’est une occasion non seulement pour honorer nos soldats qui sont tombés, mais aussi pour le peuple américain d’exprimer sa gratitude envers le peuple belge pour garder en mémoire le souvenir de ceux qui se sont battus et sont morts pour leur liberté », a déclaré l’Ambassadeur des États-Unis, Ronald Gidwitz.
 
« Notre reconnaissance à l’égard des jeunes Américains tombés sur le sol ardennais est éternelle. Nous leur devons de vivre en liberté. Nous leur devons aussi de nous mobiliser, aujourd’hui et demain, pour que chaque citoyen en ait conscience et le fasse savoir » a pour sa part souligné le bourgmestre de Bastogne, Benoît Lutgen.