Site de bastogne

Outils personnels

Navigation

Navigation

Le présent dans l’histoire. Quand le passé éclaire le présent.

Vous êtes ici : Accueil / Événements / Le présent dans l’histoire. Quand le passé éclaire le présent.
Menu de navigation
Actions sur le document
Le présent dans l’histoire. Quand le passé éclaire le présent.
    • Quand Du 08/11/2018 19:30 au 13/12/2018 21:30 (Europe/Brussels / UTC100)
  • Organisateur CIEP
  • Localisation Mutualité chrétienne
  • Categories d'évenements Art - Culture, Conférences & ateliers
  • Publics cibles Pour adultes ---
  • Tarif Gratuit
  • Ajouter au calendrier iCal

Pour la deuxième année, le cycle « Le Présent dans l’Histoire » prend le contre-pied du culte que la société contemporaine voue au présent. « Le Présent dans l’Histoire » tente de rattacher le présent au passé et de voir quels enseignements en tirer pour le futur. On ne prépare l’avenir qu’en s’appuyant sur le passé pour le dépasser, le présent n’étant qu’un lieu de passage entre l’ancien et le nouveau, entre le passé et le futur !

La Déclaration universelle des droits de l’homme fête cette année ses 70 ans. Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, ses rédacteurs ont voulu protéger l’homme de lui-même en recourant au droit. Ce texte, avec d’autres, fonde aujourd’hui un système international de sécurité collective, de protection des personnes et de justice pénale qui a fait ses preuves à plusieurs reprises. Toutefois, des questions se posent sur le présent et le futur des droits de l’homme. « Le présent dans l’histoire », associé au groupe local Amnesty International de Bastogne, vous propose deux soirées pour en débattre.

Jeudi 8 novembre : Droits de l'homme et politique, depuis 1948

3e conférence par Philip Hensmans - Directeur général d'Amnesty International Belgique francophone

Après 1989, les droits de l’homme ont été une valeur montante de la politique, notamment internationale, pour ensuite subir une longue érosion. Dans les faits : ils sont aujourd’hui menacés par la Chine, la Corée du Nord, mais aussi par certains pays signataires de la Déclaration de 1948. Dans les têtes : ils sont vivement critiqués par les pourfendeurs du « droit de l’hommisme » et de « l’occidentalisme. »
Face à ces menaces, il convient de rappeler le contexte dans lequel ces droits ont émergé, les espoirs qu’ils ont portés, les usages et mésusages politiques qui en ont été fait.

Jeudi 13 décembre : Les Droits de l’homme à l’épreuve de l’universalité

4e conférence par Marie-Luce Delfosse - Professeur émérite de Philosophie (UNamur)

La Déclaration de 1948, adoptée par 58 pays et avec 8 abstentions, s’est voulue universelle. Son objectif était de proclamer un ensemble de droits valant pour l’humanité entière. La réalisation d’un tel objectif s’est toutefois heurtée à de multiples obstacles : la Déclaration universelle ne serait pas parvenue à « assurer le respect universel et effectif des Droits de l’homme » évoqué dans son préambule. Faut-il en conclure qu’elle échoue à être universelle ? Qu’elle est un produit de l’Occident imposé aux autres cultures et parties du monde ? Ne peut-on pas plutôt se demander s’il existe des démarches qui permettraient de rendre plus effective son universalité ?

Infos : Isabelle PAQUAY – 063 21 87 38 - aS5wYXF1YXlAbW9jbHV4ZW1ib3VyZy5iZQ==

Le présent dans l'histoire   triptyque 11

Le présent dans l’histoire. Quand le passé éclaire le présent.
Cycle de conférences sur les Droits de l'homme.