Site de Bastogne

Outils personnels

Navigation

Navigation

Terrasses

Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Administration / Juridique / Redevances / Terrasses
Menu de navigation
Actions sur le document

 

 

Extrait des délibérations du
Conseil Communal

Séance du 11 novembre 2019

 

Présents :

MM. Benoît LUTGEN : Bourgmestre-Président ;
Philippe COLLIGNON, Melle Coralie BONNET, Mme Françoise WELES-GEORGES, Bertrand MOINET et Mme Karin STILMANT, Echevins;
Melle Gaëlle FALISSE, Ziad EL HUSSEINI, Philippe DOUCET, Jean-Pol BESSELING, Philippe LEPINOIS, Melle Jessica MAYON, Alexis DELSALLE, Mme Cindy COBRAIVILLE, Jacques LOUIS, Frédéric WELSCHEN, Ludovic MOINET, Mme Carine DE GREEF, Stany ROSSION, Michel STAES, Nicolas GERARDY, Melle Evelyne ANNET, Frédéric LAMBERT, Florian BAIKRICH et Melle Chloé MAUXHIN, Conseillers;
Kévin GUEIBE : Directeur général.

 

 

Redevance sur le placement de terrasses et l’étalage de marchandises sur le domaine public - Exercices 2020 à 2025

 

Le Conseil communal siégeant en séance publique,

Vu la Constitution, les articles 41, 162 et 173 ;

Vu le Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation, notamment l’article L1122-30;

Vu le décret du 14 décembre 2000 (MB du 18/01/2001) et la loi du 24 juin 2000 (MB du 23/09/2004, ed.2) portant assentiment de la Charte européenne de l’autonomie locale, notamment l’article 9.1 de la Charte;

Vu la loi du 20 décembre 2002 relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur ;

Vu le règlement communal sur l’installation des terrasses ;

Vu les recommandations de la circulaire budgétaire du 17 mai 2019 relative à l'élaboration des budgets des communes et des CPAS de la Région wallonne, à l'exception des communes et des CPAS relevant des communes de la Communauté germanophone pour l'année 2020;

Considérant que la commune doit se doter des moyens nécessaires afin d’assurer l’exercice de sa mission de service public;

Considérant que l’installation de terrasses et d’étalages de marchandises représentent pour ces concessionnaires un avantage appréciable;

Vu la communication du dossier à la Directrice financière faite en date du 30/10/2019 conformément à l’article L 1124-40 §1,3°et 4° du Code de la démocratie locale et de la décentralisation ;

Vu l’avis favorable rendu par la Directrice financière le 31/10/2019 et joint en annexe;

Vu la situation financière de la commune;

Sur proposition du Collège communal ;

 

DECIDE :

 

A l'unanimité,

Article 1

Il est établi, pour les exercices 2020 à 2025 :

  1. une redevance annuelle sur le placement de terrasses, tables, bancs, chaises, paravents, planches mobiles et autres objets mobiliers sur le domaine public, fixée au mètre carré et partie de mètre carré de la surface occupée
  2. une redevance annuelle sur l’étalage de marchandises sur le domaine public, fixée au mètre carré et fraction de mètre carré.

Article 2

Le montant de la redevance est fixé comme suit :

  1. établissement de terrasses

10 € le mètre carré sur domaine public, quelque soit le nombre de jours d’occupation.

  1. étalage de marchandises

5 € le mètre carré sur domaine public, quelque soit le nombre de jours d’occupation.

Pour les étalages de marchandises, on considère que les étals font un mètre de profondeur.

Article 3

La redevance est due par la personne physique ou morale qui occupe le domaine public.

Article 4

Le redevable qui ne sera pas en ordre de paiement ne pourra obtenir l’autorisation d’installer sa terrasse ou son étal la saison suivante.

En cas de retrait de l’autorisation pour cause de force majeure, le redevable aura droit à la ristourne proportionnelle de la redevance perçue.

Article 5

La redevance est due au moment de l’obtention de l’autorisation d’installer une terrasse ou un étal de marchandises. La redevance est payable au comptant contre la remise d’une preuve de paiement, ou dans les quinze jours calendrier de l’envoi de la facture par le Directeur financier.

Article 6

A défaut de paiement de la redevance dans le délai prescrit, dans le cadre du recouvrement amiable, un rappel par envoi simple sera envoyé au redevable.

À l’issue de ce rappel, en cas de non paiement dans les 15 jours, conformément à l’article L 1124-40 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation, le débiteur sera mis en demeure par courrier recommandé. Les frais administratifs inhérents à cet envoi seront mis à charge du redevable et s’élèveront à 10 euros. Ce montant sera ajouté au principal sur le document de rappel et sera également recouvré par la contrainte prévue à cet article.

En cas d’inapplicabilité de l’article L1124-40 du CDLD, le recouvrement s‘effectue devant les juridictions civiles compétentes.

Le montant réclamé sera majoré des intérêts de retard au taux légal à dater de la mise en demeure du redevable.

Article 7

La présente délibération sera transmise au Gouvernement wallon conformément aux articles L3131-1 et suivants du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation dans le cadre de la tutelle spéciale d’approbation.

Article 8

Le présent règlement entrera en vigueur au jour de sa publication, conformément aux articles L1133-1 à 3 du Code de la Démocratie Locale et de la Décentralisation.

 

Par le Conseil Communal,

Le Secrétaire,

Le Président,

Kévin GUEIBE.

Benoît LUTGEN.

 

Pour extrait conforme :

Le Directeur général,

Le Bourgmestre,

Kévin GUEIBE.

Benoît LUTGEN.